gallery/main clic

BLOG

astuces, conseils pour mieux courir

Une bonne gestion de la période de récupération après un entraînement ou après une performance, quelle qu'elle soit, est primordiale. Elle correspond à un moment où l'on va laisser le corps se reposer, guérir les blessures (s'il y en a). Une bonne récupération réduit les risques d'engendrer sur le long terme des désagréments et des séquelles physiques. Elle va permettre également de recouvrer un état de forme optimum plus rapidement. Les délais entre les performances pourront alors être plus courts.

La gestion de cette période peut s'effectuer selon 2 manières. Premièrement, il est possible de ne rien faire de particulier, c'est la récupération dite passive. Dans ce cas, votre corps prend le temps de se régénérer tout seul. Deuxièmement, la gestion active de la récupération qui a plusieurs vertus. Elle permet de mieux contrôler la guérison des parties blessées du corps (muscles, tendons, articulations). Il sera donc plus facile de reprendre l'effort et même de l'intensifier.
Nous allons voir dans ce premier article, 7 conseils qui vont vous permettre de mieux gérer cette période délicate et si importante pour pratiquer dans la durée et la performance.

 

COMMENT MIEUX RÉCUPÉRER APRÈS L'EFFORT

1. RÉDUISEZ L'EFFORT EN FIN DE PARCOURS

Le premier moyen pour faciliter une bonne récupération se situe avant même la fin de l'effort ou de la performance. Dans les 10 dernières minutes, il faut commencer à réduire l'effort pour revenir peu à peu à une situation de fonctionnement normal du corps. La transition entre effort et récupération est alors plus fluide.

gallery/etirements

2. FAITES DES ETIREMENTS

Après cette phase, quelques étirements seront également salvateurs. Ils ont un double effet. Réduire les tensions musculaires post performance tout d'abord. Et ensuite, ils accompagnent une période de relaxation bénéfique pour le corps et l'esprit.

3. ALTERNEZ DOUCHE CHAUDE ET FROIDE

Au moment de la douche, l'alternance entre douche froide et douche chaude permet de traiter et de détendre le corps. L'eau froide réduit les douleurs musculaires liées à l’effort tandis que l'eau chaude, en favorisant la circulation sanguine, facilite la relaxation des muscles et des tendons. Cette pratique consiste donc à alterner le chaud et le froid, chaque moment durant environ 30s, et ce environ 5 fois. C'est la méthode dite Kneipp.

4. FAITES UN BAIN DE GLACE

En cas de douleur particulière ou, après une performance traumatisante, le froid est réputé pour accélération la guérison et réduire les douleurs. Il s'agit ici de mettre ses jambes, notamment, dans une eau à environ 8° pendant 5mn. La période de réchauffement qui s'en suivra va engendrer une accélération de la circulation sanguine, et donc faciliter l'élimination des toxines liées à la douleur.

5. RELAXEZ VOUS

Bien gérer sa récupération ne se limite pas au corps. Se relaxer l'esprit, via une séance de yoga, de méditation, ou autres, va également avoir un effet bénéfique sur le corps en réduisant les tensions et fluidifiant les circulations.

gallery/relax

6. ALIMENTEZ VOUS SAINEMENT

Bien sûr, l'alimentation est un des facteurs primordiaux d'une bonne récupération. Il s'agit ici, de manger les bons nutriments : des glucides complexes (notamment à base de blé complet), couplés à des protéines pour aider le corps à se reconstruire plus fort. Tout cela en s'hydratant régulièrement, pendant et après l'effort. Il est à noter que l'alcool, pour une bonne récupération, est à proscrire.

7. DORMEZ !

Enfin, le meilleur des remèdes pour la récupération reste le sommeil. La qualité de celui-ci doit être assurée en particulier via un temps long d'environ de 7h à 8h. C'est pendant cette période que les petites blessures vont se réparer et que le corps va se reconstruire pour être de nouveau prêt à la prochaine performance.